Séparation / divorce

La médiation peut permettre aux membres de la famille de trouver eux-mêmes un accord durable et mutuellement acceptable tenant compte des besoins de chacun et particulièrement à ceux des enfants, dans un esprit de coresponsabilité parentale.

La séparation influe sur une multitude de plans :

  • il y a tout d’abord l’émotionnel: des émotions intenses accompagnent le processus de deuil;
  • puis le conjugal: la relation entre les conjoints se défait et se redéfinit;
  • le parental: les conjoints demeurent parents et doivent redéfinir leur façon d’agir;
  • le social: les liens avec les familles d’origine, les amis, les voisins se modifient;
  • l’économique: une réorganisation financière intervient à court, moyen et long terme;
  • le patrimonial: une répartition des biens doit se faire de manière équitable
  • et enfin le juridique, quand les conjoints mettent fin à leur couple aux yeux de la loi.

Une partie des difficultés rencontrées dans nombre de séparations s’explique par la chronologie usuelle du divorce : dans la plupart des cas, l’aspect juridique intervient au début alors que l’officialisation devrait plutôt intervenir à la fin du processus de séparation. La séparation juridique ne règle rien de la séparation psychique.

Il faut du temps pour se séparer, se refaire. Pour que le temps de déconstruction du couple soit une transition et non une étape de combat, la médiation facilite le travail de deuil de la relation conjugale tout en favorisant de nouveaux aménagements.

Concrètement, la médiation familiale dans le cadre d’une séparation / d’un divorce peut :

  • intervenir à tout moment : avant, pendant, après la séparation ;
  • être conventionnelle, spontanée, ou dans un contexte judiciaire
  • avoir lieu quelque soit le statut juridique de désunion (fin de vie commune, rupture de PACS, divorce, avec ou sans juge) ;
  • concerner les couples avec ou sans enfant(s);
  • aborder tous les enjeux de la désunion. Les personnes peuvent parler de la séparation, du choix de la procédure, de ses conséquences, en vue de trouver des accords sur les sujets suivants :
    • partage des biens,
    • résidence (garde) des enfants,
    • contribution à l’éducation et l’entretien des enfants (CEEE, ancienne pension alimentaire),
    • exercice de l’autorité parentale conjointe,
    • communication parentale,
    • comment préserver et accompagner les enfants,
    • etc.

Témoignage de la famille Komlézotre


Pour plus d’informations, appelez le 06 63 02 39 60 (laissez un message avec vos coordonnées pour être rappelé dans les meilleurs délais) ou un email.

Espace Médiation – 12 rue des Fontaines Marivel 92370 Chaville