Espace Médiation

 

Vous êtes en conflitcabinet

La médiation vous aide à en sortir, en prenant le temps de dialoguer, avec l’aide d’un tiers, dans un espace neutre et confidentiel.

Processus de gestion coopérative des conflits, la médiation peut permettre de renouer le dialogue, de retrouver un climat d’apaisement, de trouver des solutions mutuellement acceptables.

Pour comprendre la médiation simplement… cliquez ici.

 

La médiation s’adresse aux personnes en conflit…

  • Le conflit est précisément le point d’entrée en médiation. Il peut aller du simple désaccord sans enjeu, à une rupture totale de communication, en passant par une communication particulièrement tendue. Dans tous ces cas, la médiation a sa place, même (et surtout) lorsque les personnes ne peuvent plus se parler !
  • Démarche volontaire : la liberté d’adhésion est un principe déontologique de la médiation. Une fois informées sur la médiation, les personnes sont libres de s’engager, ou non. Elles sont, par conséquent, libres de mettre fin à la médiation à tout moment.

…qui ont demandé ou accepté l’intervention d’un tiers.

  • Une médiation est dite conventionnelle ou spontanée lorsqu’elle est à l’initiative des personnes en conflit. A ce titre, elle peut permettre l’économie d’un recours en justice.
  • Elle peut aussi se mettre en place en complément d’une procédure judiciaire à tout moment: avant, pendant, après.

 

- Médiation familiale

Pour les couples (mariés, concubins, pacsés) ayant des difficultés de communication et/ou ayant besoin d’aide à la décision. Témoignage de la famille Komlézotre

Pour les personnes qui se séparent / vont se séparer / sont séparés, avec ou sans enfant(s) => répartition des biens, résidence des enfants, contribution à l’éducation et l’entretien des enfants (CEEE, ancienne pension alimentaire), exercice de l’autorité parentale conjointe, etc. Témoignage de la famille Komlézotre

Pour les familles recomposées

Pour les fratries : en cas de succession, de parent âgé, dépendant, en EHPAD, etc.

Intergénérationnel :

  • toute relation difficile entre parents-enfants / parents-ados / parents- jeunes majeurs. Témoignage de la famille Komlézotre
  • pour les grands-parents qui sont en conflit avec leurs enfants pour les liens avec leurs petits-enfants

 

- Médiation professionnelle

Entre collaborateurs, entre clients et fournisseurs, etc.

 

- Médiation parents – institutions de l’enfance :

Ecole, collège, lycée, crèche, assistante maternelle, co-familles en cas de garde partagée, etc.

 

Le médiateur

  • Garant du cadre, il le pose et le fait respecter, pour favoriser l’écoute et la communication et ainsi faciliter le processus.
  • Confidentialité : principe déontologique auquel le médiateur est tenu, qui va de pair avec son indépendance : il n’a de comptes à rendre à personne.
  • Impartialité : le médiateur est au soutien de l’un et de l’autre.
  • Neutralité : le médiateur aide les personnes à trouver leur propre solution au conflit qui les oppose. Il n’est pas là pour les conseiller, leur dire ce qu’il y a de mieux pour elles, même s’il a des connaissances théoriques solides sur la psychologie, le droit, etc. Ce que le médiateur sait, c’est qu’il ne sait pas, chaque relation étant unique et singulière.

Les accords en médiation

  • La médiation peut permettre aux personnes de se réinventer ensemble un quotidien plus satisfaisant. Co-construits par les personnes en médiation, les accords sont au plus près de leurs besoins spécifiques et ont davantage de chance d’être respectés.
  • Ils peuvent être oraux ou écrits. Dans ce dernier cas, ils peuvent être homologués par le juge.
  • La médiation se place dans une logique de coopération et de recherche de solutions dans l’intérêt commun. Elle « permet de dépasser les intérêts partisans et d’accéder à plus de « justice » parce qu’on y introduit plus de « justesse » dans la connaissance des hommes. »

 

Espace Médiation – 12 rue des Fontaines Marivel 92370 Chaville